Quel est le coût (réel) d’un prêt immobilier ?

Vous souhaitez vous lancer dans la grande aventure du prêt immobilier, Bonne idée ! Mais vous devez vous poser la question primordiale : combien allez-vous devoir débourser ? Pour répondre à cette question tout le monde pense directement au taux d’intérêt immobilier. En effet, vous avez sûrement du entendre dans votre entourage : “ Tu as obtenu quel taux pour ton prêt ? Ah, ma belle-sœur a négocié un meilleur taux…”

Le taux d’intérêt immobilier est bien sur le premier facteur de coût pour votre crédit immobilier. Mais en ce moment, les taux sont très bas, il ne faut donc pas négliger les autres coûts.

Nous allons donc vous détailler 5 coûts générés lors d’un crédit immobilier qui vous donneront une bonne estimation du coût de votre prêt immobilier. N’hésitez pas à utiliser le simulateur Pretto pour estimer le coût de votre projet immobilier !

Le premier coût d’un prêt immobilier : le taux d’intérêt hors assurance

Les banques vous proposent un taux d’intérêt immobilier. Ce taux dépend de facteurs macro-économiques, la situation économique influe sur les taux directeurs proposés par les banques centrales et nous sommes tous égaux face à cela.

Cependant, le taux d’intérêt dépend aussi beaucoup de votre situation personnelle : votre apport personnel, la durée du crédit, vos revenus, le type de prêt.

Le conseil Pretto : pour obtenir le meilleur taux immobilier, mettez-en avant les atouts de votre dossier pour que les banques soient rassurées et soient plus enclines à vous offrir des taux avantageux.

65% des français estiment que les démarches à entreprendre lors d’un prêt immobilier sont fastidieuses ! Si vous faites partie de ces français pourquoi vous embêter ? Faites appel à un courtier immobilier. Spécialiste du crédit immobilier, il vous aidera à mettre en valeur les bons éléments de votre dossier et pourra donc négocier pour vous le meilleur taux immobilier.

Le deuxième coût : l’assurance emprunteur

Les banques demandent obligatoirement au demandeur de prêts immobilier de soustraire à une assurance emprunteur, c’est donc une charge importante. Elle permet à la banque de s’assurer que, en cas d’accident, de perte de travail ou de décès, celle-ci sera bien remboursée.

En fonction de l’assureur et du type de contrat qui vous est proposé, le coût de l’assurance diffère énormément. Les variations de coûts sont liées tout d’abord à des critères vous concernant tels que votre âge et si vous êtes en bonne santé. Cela dépend aussi du niveau de couverture que vous souhaitez : vous devez au moins être couverts contre les risques de décès et d’accidents qui vous rendraient invalides, mais vous pouvez ajouter à cela une couverture contre le risque de chômage par exemple. Le type de contrat (collectif ou individuel) joue aussi puisque dans le cas d’un contrat collectif, l’assureur calcule une prime moyenne qui peut être punitive pour certains emprunteurs. Enfin, les contrats proposés peuvent être plus ou moins compétitifs, vous devez bien étudier les contrats ! Pour cela, n’hésitez pas à demander conseil à votre courtier immobilier.

En plus de l’assurance, l’emprunteur doit payer une garantie

La garantie permet de compléter l’assurance, car elle couvre les cas que l’assurance ne prend pas en compte. Très souvent, ce sont par exemple les situations dans lesquelles l’emprunteur ne peut pas rembourser son crédit alors qu’il n’a pas rencontré d’accidents ou de problèmes de santé grave. Vous pouvez trouver plusieurs types de garanties avec des coûts et des spécificités très différents.

Bien négocier les flexibilités autour du prêt

Vous êtes nombreux à penser que leurs mensualités une fois fixées resteront les mêmes tout au long du remboursement de votre emprunt. Ce n’est pourtant pas le cas, de nombreux facteurs peuvent croiser votre route comme des naissances, déménagements, perte d’emploi et venir changer les mensualités de votre emprunt.

De ce fait, soyez attentif au moment de fixer les flexibilités de votre prêt, car cela peut avoir une influence s’il se passe quoi que ce soit dans le futur.

Par exemple, vous pouvez prévoir que vous aurez peut-être du mal à un moment à rembourser votre prêt. Dans ce cas, vous pouvez prévoir cette éventualité par exemple grâce à des clauses telles que la modulation ou le report d’échéance qui vous permettront de baisser ou reporter le paiement de vos mensualités.

La constitution de votre dossier a aussi un coût

La banque après de laquelle vous allez réaliser votre prêt va vous faire payer des frais pour rémunérer l’expert qui va examiner votre dossier de demande de prêts. Ces frais peuvent monter jusqu’à 1 % du coût de votre crédit. Cependant, si vous passez par un courtier immobilier qui s’occupera de vérifier si votre dossier est bien en règle, vous pouvez éviter de payer ces frais.

En effet, se faire aider par un courtier permet de ne pas payer de frais de dossier aux banques mais vous devrez payer un courtier dont les honoraires varient entre 500 et 2000 €.

La meilleure solution est donc de faire appel à Pretto !

Grâce à Pretto, vous ne payerez pas de frais de dossier puisqu’un expert s’occupe de vous aider à constituer votre dossier et en plus Pretto est un courtier en prêt immobilier totalement gratuit. Testez le simulateur de crédit immobilier Pretto !

Partagez cet article !
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone