Immobilier, construction et recrutement de demain ?!

L’intégralité du secteur immobilier repose sur un autre secteur, celui de la construction. En effet, pas d’appart’, de villa ou de loft sans maçon, chef de chantier, manœuvre et couvreur. Pareillement (à moins de vouloir vivre dans un bien avec des murs et des surfaces brutes), pas d’aménagement avant le passage d’un carreleur, d’un électricien, d’un peintre, d’un plombier, d’un serrurier … Bref vous avez compris le concept ! Alors aujourd’hui à défaut de parler de lumière, nous allons tenter de la faire sur les nouvelles pratiques du recrutement dans le milieu de la construction.

Le BTP est un secteur dit « à l’ancienne » qui tend à innover pour rattraper son retard. Énergie renouvelable, robotisation, nouveaux matériaux, modélisation 3D et recrutement temporaire sont ses enjeux de demain. On estime d’ailleurs que le BTP qui représente aujourd’hui 10% du PIB mondial, atteindra 15% d’ici 2030. Qui dit augmentation de parts de marché, dit augmentation du nombres de constructions, de logements et donc de demande de main d’oeuvre. Mais si tout le secteur se met à innover, le recrutement se doit de prendre de l’avance pour encaisser cette augmentation de volume intérimaire. Malheureusement même s’il enregistre une embellie de 5.4% sur 2017, l’intérim reste lui aussi un secteur « à l’ancienne », avec des process de recrutement qui ne sont pas toujours adaptés aux situations d’urgences (remplacement de dernière minute). Mais ça c’est sans compter sur Mistertemp’

Cette jeune pousse, élue start-up de l’année 2016 par l’Express, casse les codes classiques de l’intérim physique et propose une vision digitale du recrutement pour les entreprises. Ici ce sont les recruteurs qui viennent directement sélectionner les profils qui correspondent à leurs besoins sur la plateforme, parmi un vivier plus de 170.000 candidats certifiés et évalués par leurs anciens employeurs. Ce système semblable au système de notation des VTC permet d’avoir des intérimaires performants et soucieux de l’image qu’ils laissent en entreprise. Mais comment ça fonctionne ? Une fois le titre de poste indiqué dans le champs de recherche, l’algorithme Mistertemp’ crawl et fait remonter les candidats en fonction de leurs compétences, expériences, localisations et notes attribuées. Ensuite un SMS part en direction des candidats sélectionnés pour la mission, ils acceptent et peuvent directement signer le contrat en ligne. L’objectif est qu’une fois le besoin exprimé sur le site, vous puissiez accueillir vos collaborateurs dans l’heure qui suit.

Mais de nombreux nouveaux acteurs semblent déjà se partager une part du gâteau me direz-vous. Alors qu’est-ce qui distingue cette start-up des autres ? C’est simple, celle-ci est incubée par le Groupe Alphyr qui dispose déjà d’un réseau de plus de 80 agences sur le territoire, mais aussi au Canada et en Italie. L’intégralité des formalités juridiques et administratives sont assurées par le réseau, tandis que la tech est gérée en interne par la boite d’intérim Mistertemp’. Vous avez donc le meilleur des deux, à savoir l’innovation digitale d’un côté et l’expertise d’un groupe qui soufflera bientôt sa 10e bougie. PME et Grands Groupes du Bâtiment (ou de tout autre secteur soyons honnêtes), si vous souhaitez passer à l’intérim 2.0 en disposant des meilleurs prix du marché, sans concession sur la qualité, vous savez maintenant où aller 😉.

Partagez cet article !
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone